Just another Blogvie.com weblog

Les principales valeurs restent la famille et la tradition en Afrique. La tradition, ferment fort de la société africaine, assortie à la sorcellerie, science occulte, tient parfois une place de choix dans la vie des populations. D’abord, elle hante constamment tous les esprits, ensuite annihile tout esprit créatrice et enfin est à la source de la méfiance des africains envers la science en général et la technologie en particulier. Aussi Jacques Fame Ndongo s’interroge-t-il dans son œuvre théâtrale Ils ont mangé mon fils sur les éternels conflits ésotériques qui plombent le développement de l’Afrique dans la mesure où les questions du rationnel, de l’irrationnel, de folie, de mort et de sous-développement sont récurrentes dans les discours sociaux.

La nécessité de saisir l’œuvre en tenant compte des conditions sociohistorique, économique et politique dans lesquelles elle est produite nous semble indispensable. Pour ce faire, nous avons recours à la socio critique, méthode de lecture et d’interprétation du fait littéraire, qui puise son ancrage dans le social. Ainsi en insistant sur les rapports entre le texte et son contexte d’émergence, nous mettons en relief les fondements de l’univers du personnage principal, élément de réfraction, qui suscite le débat conflictuel. Il démystifie, sensibilise, éveille la conscience publique à sa sonnante réalité dans l’Afrique postmoderne.

Aussi allons-nous examiner les manifestations diaboliques des forces obscures pour discerner les conséquences sociale et économique dans la société africaine d’aujourd’hui et tirer les leçons de  l’auteur.

Mots-clés : Afrique, conflit, développement, ésotérisme, sorcellerie, postmoderne, socioéconomique.

Esoteric Conflicts in Postmodern Africa: A Case Study of Jacques Fame Ndongo’s Ils ont mangé mon fils

Abstract: Two main values identify an African society: family and tradition. Sometimes tradition, an identifying mark of an African society that is accompanied by witchcraft and occult science, holds a dominant position in the lives of Africans. It constantly haunts every mind, ruins creative spirits, and is the source of mistrust towards science, especially technology. In his play, Ils ont mangé mon fils, Jacques Fame Ndongo questions the lasting esoteric conflicts that have hampered African development because of recurring issues about the rational and irrational, death, and underdevelopment, in social discourse.

To understand Jacques Fame Ndongo’s play, it is important to consider its historical, economical, and political origins. A socio-critical, reading, and interpretative approach of literature which depicts human society, will be used. Hence, relating the play to its emerging context lays emphasis on the universal bases of the protagonist, a refractive feature that fosters conflicting debates. The play debunks, sensitizes and awakens public awareness to the sad reality in Postmodern Africa.

              Fiendish manifestations by dark forces will also be examined to recognize their social and economic impact on the African society today and draw lessons from the author.

Key words: Africa, conflict, development, esotericism, witchcraft, postmodern, socio-economic.

juin 6th, 2017 at 7:46  |  Réagir | Permalink

« Médias français et fibre patriotique. La cible africaine » explore, en quatorze
angles d’analyse, les voies, les stratégies et les sinuosités à la fois explicites et
sous-jacentes de certains journalistes français dans leurs discours
médiatiques, lesquels semblent relever plus de la communication que de
l’information. Puisant à pleines mains dans l’actualité, les contributeurs
découvrent ce fonctionnement et ces pratiques médiatiques en les articulant
autour de trois temps forts. Tout abord, la préface du Professeur Dassi
réverbère le lien directeur entre l’obédience politique et les catégories
médiatiques en France.
Ensuite, l’étude met en lumière des stratégies langagières et discursives,
des pratiques médiatiques orientées et des stratégies sémiotiques ainsi que la
portée de l’information médiatique. Pour diverses que soient leurs méthodes
d’analyse qui vont des prismes socio-discursifs à l’intertextualité, tous les
contributeurs convergent vers une constante : la propension des médias
français au chauvinisme dont le point d’aboutissement consiste à irradier, sinon
l’hégémonie de l’Hexagone en Afrique, du moins, sa propagande idéologique à
travers le monde. Dans ce contexte, l’étude aboutit finalement à un plaidoyer
pour le respect de la déontologie, pour une information constructive, et non
dévoyante de la société et de la personnalité africaines

mars 26th, 2016 at 9:36  |  Réagir | Permalink

RÉSUMÉNotre ère est secouée par divers évènements qui incitent chaque individu à se poser de questions sur son existence et son rapport à Autrui. Paradoxalement, notre société est marquée par la mondialisation et l’ouverture des frontières, et se caractérise également par un regain d’intégrisme. Aussi voit-on qu’actuellement, il ne se passe plus de jour sans qu’on ne mette l’islam sur la sellette avec la vague de mouvement lié au fondamentalisme et à l’islamisme qui déferle la chronique de par le monde au travers des actes répréhensible et inouï de terrorisme. Alors comment comprendre l’attrait d’Amadou Hampâté Bâ, musulman de surcroît, pour la pierre angulaire des chrétiens, Jésus ?  Le personnage de Jésus dans l’œuvre de cet écrivain du croissant lunaire rentrerait-il dans la mouvance du Saint Coran, notamment la place qu’il occupe dans la révélation coranique et démontrerait à suffisance le côté œcuménique de la pensée de l’auteur, œuvrant ainsi dans le rapprochement des chrétiens et musulmans qui pourraient avoir une vision commune dans le respect de l’identité de chacun. À l’heure où les relations entre les cultures sont inévitables, comment aller à la rencontre de l’Autre, celui qui est issu d’une autre culture, d’une autre religion, d’une autre vision du monde que la nôtre ? Comment communiquer avec lui, accepter sa différence et construire ensemble des liens constructifs ?L’approche interculturelle nous permettra de comprendre à travers l’ouvrage Jésus vu par un musulman, la volonté d’Amadou Hampâté Bâ d’être parmi les pionniers du dialogue interreligieux et de la promotion de l’œcuménisme qui sont, en ce moment, des valeurs tant recherchées pour une humanité de paix et d’amour dans un monde irréversiblement dangereux. 

Mots-clés : dialogue interreligieux, fondamentalisme, Jésus, islamisme, intégrisme, musulman, œcuménisme.

février 11th, 2016 at 9:54  |  Réagir | Permalink

Ce recueil de 50 poèmes de Dieudonné MBENA titré Offrandes poétiques aux Mères est un hymne aux Mères, à l’Amour et la Nature.

Le livre est d’abord une main tendue vers tous ceux qui ont encore leurs parents en vie. Ils ne savent pas la chance qu’ils ont de les avoir auprès d’eux en continu. C’est une véritable richesse humaine, que disons-nous, de l’or entre les mains. Il faut donc leur accorder la place qu’ils méritent dans vos cœurs, dans vos esprits et dans vos vies. Les sages de chez nous qui nous ont éduqués, nous ont appris que pour l’enfant, les parents sont les représentants visibles de Dieu sur terre. C’est pourquoi l’enfant doit honorer ses parents qui lui ont donné la vie.

Ensuite, notre mère c’est notre Dieu (paix à son esprit), elle est notre source de vie, d’amour et de bonheur.  Nous en sommes d’autant plus fier d’elle, car elle a su nous transmettre toutes ses valeurs de son vivant.

Enfin, c’est un message fort et engagé pour la reconnaissance de cette douleur particulière  face à la perte d’un être cher.

Bref, ce recueil de poèmes que livre l’auteur au public a une ambition, celle de charrier les mots pour panser les maux se transformant ainsi en espérance de vie.

juillet 24th, 2015 at 10:42  |  Réagir | Permalink

Résumé

 

Les œuvres littéraires du XIXe siècle semblent être les pionnières de la littérature du XXIe siècle dans la mesure où elles commençaient déjà à entretenir dans leurs productions des relations avec les autres médias que nous connaissons de nos jours. C’est ainsi que les textes littéraires réussissent à s’adapter aux autres médias. Comment se développent la narration transmédiatique dans ces œuvres ?

Toute œuvre ou produit de divertissement peuvent être considérés comme étant transmédiatiques à partir du moment où ils recourent à la combinaison de différents médias pour développer un propos ou un univers de fiction. Alors que la peinture suscite la création d’un genre littéraire et engendre certaines des plus belles pages de la littérature, la sculpture peut laisser penser en revanche qu’elle entretient des rapports complexes et rares avec l’écriture. Pourtant Victor Hugo déclare au travers de Jupiter de Phidias : « l’angle de mon sourcil touche à l’axe du monde », il changeait ainsi le regard sur l’œuvre muette.

Aussi essayerons-nous d’analyser à la lumière de Notre Dame de Paris de Victor Hugo, comment l’auteur exalte-t-il d’abord les beautés de l’art gothique en les transformant en un donné à voir. Ensuite, nous verrons les rapports de la sculpture et la broderie du texte dans l’œuvre de l’exilé de Jersey, et enfin nous mènerons une réflexion sur la trilogie hugolienne relative à la sculpture comme écriture et liberté.

 

Mots clés : écrire, littérature, sculpture, transmédiatique, romanciers.

juin 14th, 2015 at 11:09  |  Réagir | Permalink

Résumé : La langue française reste un choix. Elle a une signification affective, culturelle, voire politique. La quête de la liberté scripturale de tout écrivain s’inscrit dans la démarche même de l’écriture. L’écriture, elle-même, se transforme en une arme redoutable parce qu’elle devient engagée. Ce qui relève de l’évidence devient de l’ordre de la relation, souvent problématique : l’identité du sujet, le pays, c’est-à-dire le paysage, la culture, la société, l’histoire ont avec la langue française une relation ambivalente de déconstruction et de reconstruction.

L’expression, voire l’affirmation de l’identité, de la « camerounité » de l’auteur se fait dans une langue autre que celle du pays d’origine. Aussi allons-nous voir comment  se manifeste dans Femme nue Femme africaine la quête de la liberté dans la mesure où la littérature francophone présente souvent le paradoxe de revendiquer une identité par le biais de l’altérité linguistique.

Mots clés : altérité, quête, liberté, écriture engagée, identité, prose romanesque.

octobre 8th, 2014 at 10:36  |  Réagir | Permalink

Résumé : Le déclenchement de « l’opération épervier » a pour finalité de combattre la corruption et les détournements des fonds publics. Le bilan de cette action d’assainissement des finances publics et des mœurs est fort éloquent. Un nombre impressionnant des hauts commis de l’État sont en état d’arrestation et répondent de leurs actes devant la justice. La résultante de cette opération suscite des répercussions diverses des inculpés et des réactions les plus atypiques. C’est ainsi que la presse livre à l’opinion publique six Lettres de M. Marafa Hamidou Yaya, révélatrices des affaires camerouno-camerounaises et soulèvent les passions enflammées et les interrogations profondes.

Dans les correspondances de Marafa Hamidou Yaya, les personnages sont cités dans un cadre bien précis, susceptibles d’avoir un impact sur la vie socio politique de la République. Ainsi s’ensuivent réactions médiatiques, manipulation de la presse et dessillement de l’opinion publique des « affaires d’État ». Que valent les Lettres de ce haut commis de l’État au regard de la conscience collective ? Quel intérêt problématique soulèvent les Lettres de Marafa Hamidou Yaya ? Peuvent-elles permettre de dégager les enjeux paradoxaux du genre ?

Cet article vise à montrer que la démarche épistolaire de Marafa Hamidou Yaya revêt plusieurs significations et désignent différentes réalités en regard du contexte socio politique et culturel. Aussi allons-nous analyser les éléments sémiotiques qui s’apparentent «à une sémiotique non référentielle et renvoie à la culture et aux contenus élaborés par une culture ».

Mots clés : champ social, enjeux, épistolaire, sémiotique, identité, jeux, quête figurative, versets scripturaux.

Par

Dieudonné MBENA

Université de Yaoundé I

Cameroun

juin 14th, 2014 at 11:56  |  Réagir | Permalink

Résumé :

Les cercles du pouvoir en Afrique accordent une importance capitale à l’ésotérisme dans la gestion des affaires publiques quelque soit le poste que l’on occupe. Le pouvoir occulte semble renforcer l’aura, la personnalité et le rayonnement d’un individu  dans la mesure où l’exercice de ce pouvoir nécessite une dose d’aptitude extra naturelle. Ce qui permet de disposer un ascendant considérable sur le peuple, de consolider sa puissance et d’éliminer toute opposition à son autorité. Aussi voit-on que l’exercice du pouvoir implique la parfaite maîtrise des arcanes ésotériques se définissant par un mode opératoire préétabli.

La Bête noire de l’Ivoirien Isaïe Biton Koulibaly en est une parfaite illustration de cet univers où l’exercice du pouvoir s’accommode de la maîtrise de l’ésotérisme qui permet de posséder les clés de la richesse, du pouvoir et de la puissance. La critique socio pathologique à réminiscence sémiotique nous permettra d’analyser les sympthomèmes de l’ésotérisme ambiant dans le processus de  la volonté de puissance dans la société post coloniale en nous interrogeant sur la part d’illusion ou de rêve qui entre dans ce phénomène.

Mots clés : Esotérisme ; illusion ; magico-religieux ; pathème ; postcolonial ; théorie de la réception ; sémiotique ; socio pathologique ; sorcellerie ; symptomème.

Par Dieudonné MBENA Département de français Université de Buea

Cameroun

décembre 5th, 2013 at 10:14  |  Réagir | Permalink

Par Dieudonné MBENA

Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines

Université de Yaoundé

L’emprise des médias sur la vie quotidienne est de plus en plus marquante de nos jours. Regarder la télévision tout au long de la journée ou lire les journaux quotidiennement ne peut avoir qu’un impact sur le comportement général, le mode de vie, les pensées et les consommations journalières. Il s’agit de formater et de s’approprier les esprits pour diminuer leurs capacités d’analyse autonome et leur faire accepter plus facilement les idées reçues comme de simples réponses techniques et sans alternatives.

Aussi voit-on dans Bel-Ami de Guy de Maupassant comment le journal La Vie française influence et manipule l’opinion sur les intentions du Gouvernement à propos de l’expédition du Maroc et modèle le mode de vie des acteurs financiers, politiques et des lecteurs. Pourquoi l’individu subit-il facilement l’influence des médias ? Comment s’organise dans Bel-Ami l’armature idéologique dans les officines de La Vie française ?

Pour les sémiologues[1], l’individu est plongé dans un univers social recouvert d’une couche de signes qui sont véhiculés par les médias. Ces signes seraient une seconde peau qui recouvrirait tout et étoufferait les individus. L’analyse sémio idéologique permettra d’étudier le phénomène dans la mesure où Umberto Eco et Roland Barthes estiment que « tout objet de discours est porteur d’un message direct qui s’appelle la dénotation ».

Mots clés : allégorie, construction du réel, idéologie, manipulation, média(s), presse, sémiotique.

Abstract

The influence of media on daily life is more prominent today. Watching television throughout the day or read newspapers daily can have an impact on the general behavior, lifestyle, thoughts and daily consumption. It is appropriate format and minds to decrease their self-analysis capabilities and make them more easily accept ideas as mere technical solutions and without alternatives.

As we see in Bel-Ami by Guy de Maupassant how the newspaper La Vie Française influence and manipulate public opinion on the Government’s intentions with regard to the shipment of Morocco and model lifestyle of political and financial actors and readers. Why the individual suffers it easily influence the media? How is Bel-Ami in the ideological framework in the laboratories of La Vie française?

For semioticians, the individual is immersed in a social world covered with a layer of signs that are conveyed by the media. These signs are a second skin that would cover everything and stifle individuals. The semio ideological analysis will examine the phenomenon insofar as Umberto Eco and Roland Barthes believe that “anything of speech carries a direct message called denotation.”

Keywords: allegory, construction of real, ideology, manipulation, media, newspaper, semiotics.




[1] Umberto Eco et Roland Barthes se sont intéressés au rôle des médias dans la vie des individus.

décembre 5th, 2013 at 10:13  |  Réagir | Permalink

Résumé : Les cercles du pouvoir en Afrique accordent une importance capitale à l’ésotérisme dans la gestion des affaires publiques quelque soit le poste que l’on occupe. Le pouvoir occulte semble renforcer l’aura, la personnalité et le rayonnement d’un individu  dans la mesure où l’exercice de ce pouvoir nécessite une dose d’aptitude extra naturelle. Ce qui permet de disposer un ascendant considérable sur le peuple, de consolider sa puissance et d’éliminer toute opposition à son autorité. Aussi voit-on que l’exercice du pouvoir implique la parfaite maîtrise des arcanes ésotériques se définissant par un mode opératoire préétabli.La Bête noire de l’Ivoirien Isaïe Biton Koulibaly en est une parfaite illustration de cet univers où l’exercice du pouvoir s’accommode de la maîtrise de l’ésotérisme qui permet de posséder les clés de la richesse, du pouvoir et de la puissance. La critique socio pathologique à réminiscence sémiotique nous permettra d’analyser les sympthomèmes de l’ésotérisme ambiant dans le processus de  la volonté de puissance dans la société post coloniale en nous interrogeant sur la part d’illusion ou de rêve qui entre dans ce phénomène.  

Mots clés : Esotérisme ; illusion ; magico-religieux ; pathème ; postcolonial ; théorie de la réception ; sémiotique ; socio pathologique ; sorcellerie ; symptomème.

Par Dieudonné MBENADépartement de françaisUniversité de BueaCameroun 

avril 11th, 2011 at 12:05  |  Réagir | Permalink

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 31 articles | blog Gratuit | Abus?